Dans Gouvernance,Ressources Naturelles

Mouvement des Femmes dans la gouvernance des Ressources Naturelles mise en place

Mouvement des Femmes dans la gouvernance des Ressources Naturelles mise en place

Les lampions de la 3ième Edition de formation axée la « Gouvernance des ressources naturelles : minières et pétrolières » en République Démocratique du Congo, se sont clôturés dans la soirée du vendredi 06 mai 2016, à l’hôtel dénommé Park Hôtel  de la commune de Lubumbashi, située dans ville de Lubumbashi, chef lieu de la province de Haut Katanga.

Organisée à l’intention des professionnels des médias de différentes provinces, avec le financement de la Fondation Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA) au travers son programme Sarw du 02 au 06 mai 2015. Cette formation a aboutie à la mise en place d’une organisation des femmes dénommée : « Mouvement des Femmes dans la gouvernance des Ressources Naturelles ».

Ce mouvement des femmes est composé des femmes journalistes et de la société civile.

Ce nouveau mouvement des femmes a pour but d’améliorer le niveau de vie des femmes, surtout, les femmes vivant dans les zones d’exploitations pétrolières et minières.

Il a plusieurs objectifs, notamment, d’encourager la femme  à être une actrice importante dans le secteur extractif ; amplifier la voix de la femme dans le secteur extractif ; renforcer les capacités de la femme à la base à défendre leurs droits ; et enfin inciter la femme à participer dans la gouvernance des ressources naturelles.

Le souci majeur de cette organisation est  de permettre aux femmes vivant dans les communautés locales de bénéficier réellement de l’exploitation des ressources pétrolières et minières faites dans leurs contrés , à l’instar, des communautés locales de la Ruash (où est installé l’entreprise minière de la Ruash Mining); la communauté de Fungurume Tenke développement (FTD) vivant dans la localité de Kawama, dans la Lualaba ( où est installé la compagnie minière Tenke Fungurume Mining) et  la communauté locale des villages « woyo et Asolongo », dans la province de Congo-central où, l’exploitation pétrolière de l’entreprise Perenco ; etc.

Bref, les exploitations pétrolières et minières desdites entreprises sont à la base et à l’origine de beaucoup des difficultés qui mettent en danger les populations locales. On note, les maladies comme les malformations congénitales ; la cécité, la sinusite, etc.

Et, sur le plan environnementale, les exploitations sont à la base de la pollution de l’environnement et des eaux  qui servent à la consommation par les ménages ; la destruction des champs ; etc.

Comment faire ?

Avec les éléments énumérés ci-dessus, ce  nouveau mouvement féminine mise en place, aura pour mission de mener plusieurs actions sur terrain. Ces actions devront aboutir à des  plaidoyers, afin, de booster ces secteurs vers l’excellence, de manière à ce que ses ressources naturelles profitent aux ayants droits : « les fils et filles congolaises ».

Quant à ce, il devra aussi mener plusieurs activités seront, telles que : les campagnes de sensibilisation ;  les formations (de renforcement des capacités) ; les plaidoyers et monitoring ; enquête et recherche ; les conférences ;  les échange et partage d’expériences et l’accompagnement des femmes ; etc.

Pour gagné le pari des missions qui leurs est confiées, le « Mouvement des Femmes dans la gouvernance des Ressources Naturelles », a choisi comme cibles  les femmes affectés par les activités extractive ; les communautés locales ; les parlements (national et provincial) ; les gouvernements (National et provinciaux) ;  les industries extractives ;  les autorités politico-administratives et les médias enfin les  écoles et universités.

Voici l’ossature du Comité Provisoire

–         Coordinatrice (Gérer l’organisation): Dominique Munongo

–         Coordinatrice Adjoint (technique): Rosee Mamba

–         Chargée des relations publique (communication): Dorcas Nsomue

–         Secrétaire Rapporteur (Administratif): Me Gabrielle Péro

–         Chargée des finances (Chercher le financement/budget): Mme Nicole  Bila

Certes, ce comité provisoire  a pour mission  de bâtir un socle pour la structuration des choses  d’une part et formaliser les opérations relatives à cette organisation et organiser les élections du prochain comité  de l’autre part.

OSISA exhorte les femmes à relever les défis desdits secteurs

Dans son mot de clôture, le Dr Claude Kabemba, directeur régional du programme SARW a exhorté les femmes, membre dudit mouvement à mener une lutte pour sauver les secteurs des hydrocarbures et minier de la république. De travailler la main dans la main pour développer les deux secteurs.  « Avec la 3ième session, l’effective a augmenté de 25 personnes dont un total de 100 femmes formées par Osisa sur la gouvernance des ressources naturelles. Le renforcement des femmes est un acte important, afin de créer des sociétés ouvertes, développées et émergentes tel que conçu dans les missions d’OSISA » a  indiqué le directeur régional.

Prenant la parole, le prof Jean Chrétien Ekambo, l’un des formateurs a remercié les organisateurs (OSISA) pour avoir organisé cette formation de taille et de l’avoir choisi parmi les formateurs. Il a, en outré, félicité les participantes dont la majorité sont ses anciennes étudiantes pour les travaux pratiques de qualité réaliser au cours de la session. Il les a conscientisé à prendre en main cette question de gestion de ressources naturelles, en vue de pouvoir laisser un bon et meilleur héritage aux générations futures.

De son côté, les organisatrices de ladite formation : Mr Georges Bokondu, Mme Euphrasie Amina, Mme Angelique Mutombo et Mme Patrick, tous de l’Osisa ont remercié les participantes pour leurs assiduités, performance et l’attention soutenue lors des différents modules de la formation.

Au nom des participantes, Rosette Mamba et Dominique Munongo  ont promis de réaliser tous objectifs assignés lors de ses assises.                                                             Dorcas NSOMUE

Interagir

Nous écrire

*


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>